LA PETITE ENFANCE (8 à 12 semaines)

La vie d’un jeune chiot est centrée sur les cinq besoins élémentaires :

– manger – boire – dormir – éliminer – jouer.

Bien que votre chiot soit capable d’apprendre, n’en attendez pas trop à ce stade. Vous devez lui donner à manger trois ou quatre fois par jour, le sortir fréquemment et le laisser dormir quand il en a envie. Votre chiot fera d’autant plus de progrés que l’enseignement sera intégré aux temps de jeu. Montrez lui les choses de base : restez auprès de lui, utilisez son nom, et commencez à l’habituer à la laisse.
Le corriger ne ferait que l’effrayer et gâterait votre relation : il est tout simplement trop jeune pour comprendre. Amusez vous et prenez plein de photos parce que votre chiot deviendra adulte avant que vous n’ayez eu le temps de vous en apercevoir.

LA PERIODE TERRIBLE (12 à 16 semaines)

Avec le temps, vous remarquerez que sa personnalité évolue. Il deviendra un peu plus entreprenant et brave, et il sera plus difficile de l’impressionner. A 12 semaines, son cerveau est entièrement développé et il est prêt à apprendre. Il est assez âgé pour comprendre vos ordres et les mémoriser, mais il est aussi trop jeune pour prendre les objets entre ses petites pattes.

Les chiots de cet âge commencent à apprendre des choses, qu’ils soient guidés ou non. Si vous n’éduquez pas votre chiot, il vous éduquera.

 LE DEBUT DE L’ADOLESCENCE (16 à 24 semaines)
Soudain, vous allez remarquer qu’un chien inconnu, ressemblant parfaitement à votre chiot, commence à prendre en main votre maison. C’est le début de l’adolescence. Soyez prêt, et considérez que vous êtes prévenu : vous allez entrer dans la période du garnement. Essayez de ne pas paniquer – tous les comportements bizarres de votre chiot sont normaux. Quelle que soit votre envie de vous cacher derrière le canapé pendant les trois mois suivants, ne le faites pas ! C’est le meilleur moment pour commencer l’éducation. Comme ce stade dure environ huit semaines, les leçons sont organisées à raison d’une pour chaque semaine. Ce découpage permet à votre chiot de gouter pleinement la réussite et lui permet de maitriser chaque exercice avant de le mettre en pratique dans son monde de tous les jours. Ce principe est voisin de clui qui consiste à enseigner l’alphabet aux petits enfants en attendant qu’ils maitrisent l’ortographe.

LA PUBERTE DU CHIOT (6 à 9 mois)

Les chiots durant cette période subissent une transformation majeure. Ils grandissent. Vous souvenez vous d’avoir grandi, avec toutes les hormones, la rebellion, la désorientation, et la curiosité que cela implique ? Ah la puberté. Ce n’est jamais très beau. En plus de toutes ces douleurs de la croissance survient l’éveil de tous les instincts de la race, qui disent au conducteur de troupeau de conduire, au chasseur de chasser, au chien de garde de garder, et au chien de traineau de tirer. Cette époque est une période de chaos complet pour le chien, et c’est en outre celle où percent les nouvelles dents du chiot ! Vous avez donc un chiot/chien plein de débordements hormonaux, d’exubérance et d’anxiété. Il n’est pas surprenant qu’il réagisse par l’équivalent du coup d’oeil de l’adolescent têtu quand vous lui donnez un ordre.