Comment éduquer son chiot ?

Apprendre à son chien à reconnaitre son nom

Dresser son chien revient à lui enseigner une série d’ordres simples afin qu’il se comporte correctement autant à la maison que dans les lieux publics. Toutefois, pour que l’éducation puisse se faire, il faut tout d’abord que l’animal sache répondre à l’appel de son maître. La première étape du dressage consiste à lui apprendre à reconnaitre son nom.

La meilleure façon d’éduquer un chien est de stimuler son odorat. Ainsi, il convient de l’appeler avec son prénom le plus fréquemment possible avec une récompense alimentaire dans la main. Il ne faut pas négliger le contact visuel, car cela permet de constater la réaction de l’animal. Ce dernier viendra à coup sûr une fois qu’il verra ou sentira l’odeur de la nourriture. On ne manquera pas de le récompenser avec une friandise ou une caresse lorsqu’il s’approchera de son maître. Il associera alors son nom à un acte positif et plaisant et sera alors plus réactif aux appels. Il est conseillé de reprendre cet exercice deux à trois fois par jour jusqu’à ce que le chien soit parfaitement habitué à son prénom.

Apprendre les ordres de base

Après la première étape, il convient maintenant d’habituer son chien aux ordres de base, on parle notamment de la position assise, couchée et debout, mais aussi des « non », du « pas bouger », ou encore du « lâcher ». Toutes les occasions sont bonnes pour éduquer cet animal. Les capacités d’assimilation varient d’un chien à un autre, la patience est donc de rigueur. Il ne faut surtout pas le forcer ou montrer une quelconque forme de maltraitance

Le rappel est l’un des premiers ordres que l’on enseigne à son animal. Il permet de le rappeler en toute circonstance, notamment dans les lieux publics. Mais il faudra compter quelques jours avant qu’il ne commence à s’habituer à l’expression « viens ici ». La règle d’or pour apprendre à son chien à venir lorsqu’on l’appelle est de s’assurer que sa venue soit toujours un moment plaisant pour lui.

Par ailleurs, tout acte bien exécuté mérite une forme de récompense. Une fois qu’il s’approchera de son maître, on n’hésite pas à le caresser ou à lui offrir une friandise pour lui montrer qu’on apprécie ce qu’il a accompli.